L’Opéra de Shaya

Sans titre 2

Titre : L’Opéra de Shaya

Autrice : Sylvie Lainé

Biographie : Sylvie Lainé est née le 25 juin 1957 et publie principalement des nouvelles fantastiques ou de science-fiction. En 1978, elle est diplômée de l’INSA à Lyon et devient ingénieure en informatique et plus tard enseignante en science de l’information à l’université de Lyon. C’est en 1987 qu’elle publie ses premières nouvelles dans le Lames vorpales. Le Chemin de la Rencontre obtient le prix Rosny ainé en 1986. Elle a également publié Les yeux d’Elsa qui a également été primé et une vingtaine d’autres nouvelles. En 2015, L’Opera de Shaya a obtenu le grand prix de l’imaginaire et le prix Bob Morane en 2015.

Résumé : So-Ann, née dans un vaisseau spatial, a du mal à s’habituer aux coutumes étranges et contraignantes des mondes où se sont établis les humains. Alors quand elle entend parler de Shaya, cette planète où la faune et la flore sont en totale empathie avec ses visiteurs, elle n’hésite pas une seule seconde. Mais en vérité, qui s’adapte à qui ? Quels mystères se cachent dans ce monde qui semble idéal ?

Avis :

Ne vous fiez pas au résumé très trompeur. L’Opéra de Shaya est en réalité un recueil de quatre nouvelles et non un roman comme semble le sous-entendre le résumé. Globalement c’était une très bonne lecture. Le style d’écriture était assez fluide et les réflexions soulevées par l’autrice sont très intéressantes. Ce sont tous des récits de science-fiction dont le thème semble tourner autour de la diversité ou sur la rencontre de l’étranger.

– L’Opéra de Shaya : C’est une nouvelle que j’ai apprécié. Comme le résumé l’indique So-Ann débarque sur une planète peuplait par un peuple extraterrestre. Ce qui m’a gêné avec So-Ann, c’est que son intérêt pour ce peuple m’a semblé très superficiel et elle s’est finalement rattachée à ce qui lui rappelait les humains. Ce qui est assez ironique quand on sait qu’à la base, elle fuyait justement les humains. Dans l’ensemble, elle n’a pas compris la psychologie de ce peuple. A la fin du récit, elle m’a agacé au possible. Même si j’arrive à comprendre les émotions qui l’ont mené à commettre un tel acte, j’ai trouvé sa réaction complètement démesurée. Il y a une différence entre justice et vengeance. De mon point de vue, elle était l’étrangère de cette planète et s’est comportée égoïstement.

Grenade au bord du ciel : Cette histoire met en scène des personnages qui vont découvrir un étrange astéroïde. Tout au long du récit, cet astéroïde aura des effets sur les émotions des différents protagonistes. Je ne peux pas en dire trop sans spoiler, mais cette histoire comprend également des extraterrestres qui ont fait certains choix de vie qui ont donné naissance à cet astéroïde. J’ai bien aimé cette nouvelle et la fin est plus positive que l’Opéra de Shaya.

Petits arrangements intra-galactique : Un texte assez humoristique dans l’ensemble qui met en scène un homme perdu sur une planète déserte. Il met en place un stratagème assez intéressant pour pouvoir se nourrir. Cette nouvelle traite aussi de la découverte d’un environnement inconnu.

Un amour de sable : C’est mon récit favori. On va suivre un groupe de personnages, notamment Patricia et Tim qui étudient une planète sur laquelle le sable est conscient. Le sable vit ce moment comme un véritable partage avec les humains qui ignorent ce fait. La fin est géniale mais absolument glaçante.

Cette autrice sait très bien mener le récit de ses nouvelles sans qu’il y est de longueurs ou sans que cela paraisse bâclé.

Note : 5/5

Publicités

5 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s